Les capacités éoliennes installées dans le monde ont franchi, l’an passé, la barre symbolique des 500.000 MW.



Visit website

Journal de l’environnement

Dans la dernière mouture de son rapport annuel, publiée ce mercredi 25 avril, le Conseil mondial de l’énergie éolienne (GWEC) indique que 52.492 MW éoliens ont été raccordés aux réseaux, l’an passé. La puissance du parc international a donc atteint, à la fin de 2017, la puissance mirobolante de 539.123 MW.

Même s’il occupe encore une place marginale, l’éolien marin a battu des records, l’an passé : 4.334 MW ont été mis en service, soit une croissance de 87% par rapport à 2016, indique le rapport du GWEC. La puissance éolienne installée en mer frise désormais les 19.000 MW.

La véritable nouveauté n’est pas là, insiste le lobby mondial de l’éolien, mais dans le fait que l’énergie du vent devient une véritable rivale des sources classiques de production d’électricité. «Dans une transition rapide, souligne le GWEC, l’éolien devient une technologie  compétitive qui emporte des marchés face aux énergies fossiles et nucléaire.»