L’éolien offshore veut confirmer son potentiel en Inde



Visit website

Connaissance des Energies

En Inde, des mesures de vents vont être effectuées dans les mois qui viennent dans le Golfe de Khambhat (ouest du pays). Elles permettront de préciser le potentiel de l’éolien offshore dans ce pays, déjà engagé dans un grand programme de développement des énergies renouvelables.

Des mesures pour lancer la filière éolienne offshore

Le consortium FOWIND (Facilitating Offshore Wind In India) a annoncé le 2 novembre avoir mis en service un « LiDAR » (pour « Light Detection and Ranging » en anglais) sur une plateforme au large du Golfe de Khambhat, dans l’État du Gujarat. Ce système incluant un laser va effectuer de nombreuses mesures durant un an, notamment sur la force et la direction des vents, afin de confirmer l’intérêt d’implanter localement des parcs éoliens offshore.

Piloté par le GWEC (association mondiale représentant l’industrie éolienne), le consortium FOWIND(2) vise à identifier des zones favorables au développement de l’éolien offshore dans les États du Gujarat et du Tamil Nadu (sud du pays). Ce programme bénéficie d’une aide de l’Union européenne de 4 millions d’euros(3) pour constituer une plateforme associant acteurs européens et indiens et finaliser une feuille de route pour la filière en 2018.

Les mesures du potentiel éolien grâce au LiDAR constituent « une première étape importante de la longue route pour établir une industrie offshore compétitive en Inde », a indiqué Steve Sawyer, secrétaire général du GWEC. Si aucune date officielle n’est pour l’heure annoncée pour développer les premiers parcs éoliens offshore en Inde, le consortium espère que les premiers projets verront le jour « autour de 2021-2022 ».